FRANCE LAKERS


 
ConnexionAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrer

Partagez | 
 

 Not so fast... We're not so far

Aller en bas 
AuteurMessage
Master Zen
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 2142
Age : 28
Joueur préféré : Ron Artest
Fan des Lakers depuis : 2002
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Not so fast... We're not so far   Ven 23 Jan - 18:54



Il y a un mois j'écrivais “Go Lakers Go! But Where?” un article pestant devant ce constant d'infériorité apparente face aux grosses écuries de l'Est que sont les Celtics et les Cavaliers et urgeant le General Manager à faire bouger les choses. Les choses ont bien changés, mais pas comme je m'y attendais.

13-3, c'est le bilan depuis ce papier. Et force est de constater que je m'étais quelque peu égaré. Pourquoi? Plusieurs raisons. Sur ces 14 matchs, il y a bien sûr ces deux victoires face à ces fameux contenders de l'Est: Boston et Cleveland. Et avec pour chaque match, une réponse à ces interrogations passés.

Yes, we can!

25.12.08, Boston: Physique. Lors d'un entretien privé avec Magic filmé par ESPN, Kobe l'avait dit. Lorsque le meneur légendaire aux cinq bagues de champions lui demandait qu'est-ce qu'il fallait aux Lakers pour battre Boston cette année: “Nous devons jouer plus dur.” Des paroles aux actes il n'y a qu'un pas. Ce jour là, les Lakers ont prouvés qu'ils avaient du répondant face à ces coups des verts. Un engagement sans fin de la première à la dernière minute. Gasol, Vujacic, Ariza, Bynum et autres ont attaqués le problème à bras le corps en rentrant dans le tas pour envoyer un message: Nous ne sommes pas des danseuses. La victoire à la clé est belle, et importante mais plus que ça c'est cette envie affichée qui a le plus séduit.

19.01.09, Cleveland: Défense. Ou comment battre la meilleure défense de la ligue en à son propre jeu. Emmené par un Kobe harcelant Lebron James tout au long du match, les Lakers ont montrés qu'ils pouvaient eux aussi verrouiller lorsqu'ils le voulaient vraiment. C'était LE challenge. La star de l'équipe a montré la voie à ses coéquipiers qui se sont alignés sur leur leader en fournissant un bel effort, notamment en seconde mi-temps, qui à mener à la victoire face aux leaders de la ligue. Pressing constant, mains hautes, actives et anticipations judicieuses. Tout y était et c'est ce qu'il fallait pour venir à bout des joueurs de l'Oregon.

C'est ce cocktail Physique + Défense qu'il faudra que les angelinos se préparent à servir de manière constante lorsque viendra le moment de vérité au printemps prochain. On savait déjà qu'ils en sont conscients, on sait maintenant qu'ils en sont capables, reste à savoir si ils le voudront.



Globalement on voit quand même une équipe des Lakers plus concentrée et plus appliquée malgré quelques petits vices qui reviennent de temps en temps. Les quelques blessures qui ont handicapés le banc pendant quelques semaines ont sûrement du faire comprendra à chaque mec de cette équipe que la marge d'erreur serait restreinte chaque soir, à fortiori avec ce calendrier pas facile de janvier.

De plus, la montée en régime du leader n'est sans doute pas étrangère à cette bonne forme apparente. Kobe affiche des chiffres impressionnants ce mois-ci: 28.1 points, 6.3 rebonds et 8.0 passes de moyenne par match pour le MVP en titre… Et futur double?

Kobe est la clé oui, mais pas que… Deux hommes sont également pour moi les baromètres de cette équipe et le seront puissance dix lors des Playoffs. Trevor Ariza et Lamar Odom représentent à eux deux près de 20 points, 11 rebonds et 5 passes en sortant du banc. Odom complète à merveille le jeu intérieur avec sa connaissance parfaite du jeu de l'équipe et joue très proprement de manière constante. Lamar + Constance? Yes, sir! Ariza lui est le boost qu'il nous fallait la saison passée. Défense de fou furieux et hyperactivité débordante. Le produit 100% L.A est partout et ne lâche jamais rien. C'est également cet gros bonus en provenance du banc qui différencie les Lakers de leur deux principaux rivaux annoncés de l'Est. Et du troisième, qui veille discrètement.

Et Orlando dans tout ça?

Les floridiens, devant Boston et Cleveland à l'Est et qui nous ont tapés deux fois sont à surveiller de près. Orlando, indépendant des similarités panoramiques, c'est un peu les Lakers de l'Est, avec une meilleure défense. Même si je pense que leur inexpérience les fera trépasser sur une série de sept matchs, leur super shooteurs font bien du mal à la défense pourpre et or, pas destiné à couvrir des tentatives à trois points sans compter sur l'énorme Dwight Howard dans le rôle du terroriste qui met en péril lesTwins Towers que sont Gasol et Bynum.

Des bémols? Oui, toujours. Je me permet d'abord de critiquer vivement l'arbitrage lors des défaites à San Antonio et Orlando, la thèse d'un petit mot passé par la ligue m'a traversé l'esprit, surtout après le vol face aux Spurs. Pas mauvais perdant, ces deux équipes méritaient leurs victoires face à nous de par leur belles prestations mais si les règles avait été strictement appliqués, j'aurais sans conteste commencé mon argumentation par un 15-1 et non 13-3.

Autre chose. Les fins de matchs semblent difficiles aux hommes de Phil Jackson qui ont concédés 5 de leur 8 défaites à un panier près dans les ultimes secondes. Exceptons le game winner de Kobe face aux Pacers et celui face aux Rockets et le bilan serait par contre bien moins bon. Ce genre de défaillance sera interdite en Playoffs.

Les Playoffs justement, ben c'est bientôt! Tout va aller très vite après le All Star Game et on peut espérer que d'ici là les Lakers fassent un peu chauffer la machine en fournissant des efforts sérieux et constant dès fin février, comme ils l'avaient fait en fin de saison dernière. Le mois de mars sera très compliqué, encore plus que celui là, ce qui n'est pas une mauvais nouvelle en soit puisque l'équipe pourra se jauger face à de vrais tests. On peut également encore voir le cinq bouger d'ici là tellement Phil Jackson est embêté par ce famaux poste 3.

Beaucoup de choses à dire, à se féliciter ou à s'arracher les cheveux d'ici là dans cette longue route sans fin qui mène à la quinzième bannière…


_________________




Ron Artest a écrit:
We are the most hated team on the planet. This is going to be fun:) And I am going to be the most hated. Trash talk coming soon!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lakers.unblog.fr
KBryant
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 25
Joueur préféré : Magic Johnson and Kobe Bryant
Fan des Lakers depuis : NBA FINALS 2000
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   Ven 23 Jan - 19:17

Certes notre poste 3 est peut etre un peu leger mais on se debrouille plutot bien!!
On c'est vraiment bien debrouiller contre les C's et les Cavs et ca ca a impressioner pas mal de monde je pense!!
Le seul defaut c'est 2bemols contre Orlando qui est pour moi le grand outsider!!
C'est un super bilan depuis Noel et un 2e sacre pour Kobe de suite serait vraiment enorme!!En tous cas il en a vraiment les possibilités mais c'est les journalistes qui choisissent donc on vera plus tard sinon le MVP du All Star est possible tous pres de LA mais l'objectif principal c'est le Trophy en juin!!
GO LAKERS!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
h_blunt
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 2602
Age : 37
Joueur préféré : Magic, Shaq, Kobe et Pau!!
Fan des Lakers depuis : Toujours, baby!!!
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   Sam 24 Jan - 12:18

Ah, ça fait plaisir de lire un bon article comme ça!! Good job, MZ!!

Oui, le défi physique et la défense étaient nos gros points faibles la saison dernière... Et oui, contre les grosses équipes, on a réussi à élever notre niveau de jeu, ce qui est, bien évidemment une bonne chose!

Je suis content d'un point, c'est qu'il n'y a presque plus de relâchement lorsqu'on mène de +15 ou +20, comme le prouvent les matchs contre les Clips et les Wizards.

L'engagement physique est important, tout le monde le sait, mais certains devraient prendre en exemple leur leader, capable "d'oublier" l'attaque pour se concentrer sur la défense, comme contre D-Wade...

On verra lors du prochain road-trip à l'est, si nos Lakers peuvent avoir la même mentalité "on the road"... N'oublions surtout pas que ce road-trip de 6 matchs à l'est monte crescendo, commençant par Minnesota et Milwaukee en back-to-back, on monte d'un cran avec N.Y et Toronto et on finit à bloc avec Boston et Cleveland... Toronto et Boston en back-to-back aussi...

Ce que j'espère maintenant, c'est que nos Lakers monte en régime après le all-star break pour arriver chaud-bouillants en PO, mais d'ici là, être épargné par les blessures...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Master Zen
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 2142
Age : 28
Joueur préféré : Ron Artest
Fan des Lakers depuis : 2002
Date d'inscription : 26/07/2008

MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   Sam 24 Jan - 22:04

Après les deux prochains matchs, on va jouer 22 matchs sur 31 à l'extérieur

_________________




Ron Artest a écrit:
We are the most hated team on the planet. This is going to be fun:) And I am going to be the most hated. Trash talk coming soon!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lakers.unblog.fr
LoudKB24
Grand Fan
avatar

Nombre de messages : 64
Age : 30
Date d'inscription : 06/01/2009

MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   Dim 25 Jan - 10:49

tres bonne analyse, en ce moment je lis plus que je post, vu les difficulté pour taper...

bref, je trouve le travail fait contre les C's et les cav's est impressionnant tant les victoires sont importante mais aussi pou assurés la domination a domicile!!
Apres on peut avoir des regret sur le poste 3 qui est notre principale faiblesse mais quand on voit Kobe mettre la museliere sur lebron c'est quand meme plaisant!!
je pense que si les victoire contre les deux principaux pretendant a l'est sont rassurantes, les defaites contres orlando elles ont un petit gout amer, surtout uand on sait qu'orlandos est tres dangereux dans tous les secteurs en ayant la possibilité d'artiller de loin et aussi de jouer interieur avec Dwight "superman" howard!!
Bref, il ne faut pas oublier l'ouest car meme si elles sont rares nous avons quand meme perdu quelques match notamment la defaites qui n'en ai pas vraiment une contre les spurs mais aussi contre New orleans qui est une defaite tes presente!!
Alors surement que les defaites contre orlando sont des defaites d'objectif car elle interviennent avant de grosse victoire mais peut etre faudrait-il jouer match apres match!!

Les victoire sont la, le MVP en titre est a la meilleure place pour ce succeder, les joueurs sont en forme, l'equipe respire le titre a plein poumon alors je suis aux anges!! le titre est pour nous et pourquoi pas un three peat pour nous, les joueurs sont jeunes et talentueux alors why not...

GO LAKERS GO!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
KBryant
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 2324
Age : 25
Joueur préféré : Magic Johnson and Kobe Bryant
Fan des Lakers depuis : NBA FINALS 2000
Date d'inscription : 11/10/2008

MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   Dim 25 Jan - 11:44

22 sur 31 a l'exterieur ca va pas etre facile puisque ca av etre deplacement sur deplacement!!
En tous cas l'equipe a largement les capacités pour s'imposer sur tous les parquets donc je me fait pas de souci!!
En tous cas hate de voir les confrontations au Boston Garden et a la Q Arena!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Not so fast... We're not so far   

Revenir en haut Aller en bas
 
Not so fast... We're not so far
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FRANCE LAKERS :: El Segundo :: Archives :: Saison 2008/2009 :: News-
Sauter vers: